Course de l’Église en Islande

par Rebecca Maybury

Comme la plupart des lecteurs l’auront compris,les coureurs ont une définition légèrement déformée du mot « vacances ». C’est pour cette raison précise que j’étais éveillé plusieurs heures avant le lever du soleil le lendemain de Noël, et que j’étais sur le point de participer à une course de 14,5 kilomètres autour de Reykjavik, en Islande pendant nos vacances familiales.

Dans un esprit d’inclusion, j’avais invité toute la famille à me rejoindre, mais un seul a manifesté le moindre enthousiasme. Alors que les autres membres de la famille récupéraient des excès de table des derniers jours, mon cousin Matthew et moi avons traversé la toundra islandaise gelée dans notre voiture de location. Destination : Seltjarnarneskirkja, une église située au sommet d’une colline à la périphérie de la capitale.

Continuer la lecture de « Course de l’Église en Islande »

A Marathon and More

par Sandra Karl

Lorsqu’il s’agit de marathons, j’ai tendance à faire de grands projets. En mai 2017, j’ai franchi la ligne d’arrivée du Marathon d’Ottawa en boitant, gêné par une blessure au tendon d’Achille. À ce moment-là, je me suis juré que je serais de retour en 2019 pour fêter mes 50 ans et terminer le Défi Lumberjack.

Le Lumberjack comprend trois courses (un 2 km, un 5 km et un 10 km) qui se déroulent le samedi après-midi, en plus d’un marathon complet le dimanche matin. Pour vous éviter de faire le calcul, c’est un total de 59,2 kilomètres. Je l’ai visualisé comme la fête ultime « Acceuillir son 50e » avec ma sœur, mon frère, mon mari, mes enfants et mes amis coureurs. Continuer la lecture de « A Marathon and More »

Un vieil ami

par Gary Poignant

Je songe à renouer avec un vieil ami : le marathon.

J’ai couru mon premier marathon en 1996, à Victoria. Cela a amélioré ma vie de bien des façons. J’ai découvert une force et une endurance que je ne savais pas que je possédais.

J’ai terminé plusieurs courses inoubliables, entre autres à Boston, Chicago et New York. J’ai mené depuis une vie plus saine et je suis plus heureux.

Et, plus important encore, j’ai découvert le véritable amour.

En mai 2001, j’ai convaincu ma partenaire et meilleure amie, Linda, de se joindre à moi pour participer au marathon d’Edmonton. Elle avait complété un marathon six mois plus tôt et avait accepté de s’inscrire pour courir le parcours épique à travers les rues d’Edmonton, en suivant le même parcours établi pour les athlètes de classe mondiale qui participaient aux Championnats du monde se déroulant cet été-là.

Continuer la lecture de « Un vieil ami »

Paroles de sagesse de la part de La Marathonienne

par Kelly McGurrin

Mes deux meilleures compagnes à la course sont ma mère, Helen, et mon amie de plus de 40 ans, Julie Michel. Nous somme toute les trois survivantes du cancer du sein. Le plaisir et la valeur thérapeutique que nous retirons de la course ne peuvent pas s’exprimer par mots ; c’est de l’émotion pure et de l’endorphine.

Nous avons couru le Weekend des courses d’Ottawa à plusieurs reprises ainsi qu’un autre favori, le demi-marathon Space Coast en Floride. Une course de la « liste d’objectifs à réaliser avant de mourir » que nous avions souvent envisagée était le demi-marathon féminin de Niagara Falls. Cette année, nous avons décidé de foncer et d’y participer. Continuer la lecture de « Paroles de sagesse de la part de La Marathonienne »

The Watch

by Hunter Potter

Dear Mom,

It is not often that I talk to you through writing, but I wanted to take this opportunity to thank you for everything you have done for me. I would not have been able to achieve the level of success and happiness I am experiencing if it wasn’t for your constant support and kindness. Recently, I was given the task of choosing one tangible object that is very meaningful and significant in my life. I chose to carry my GPS wristwatch. We both share the same passion for running and cross-country, so you know that this watch means much more to me than a simple device that communicates time and distance. Continuer la lecture de « The Watch »

Défi de la Passe de Khunjerab au Pakistan

par Karen Michelson

L’organisation d’une course unique en son genre pour inscrire au livre des records du monde Guinness en septembre 2019 avait pour objectif de présenter une image différente du Pakistan. Le Défi de la Passe de Khunjerab offrait trois distances : 21,1 km, 42,2 km ou un 50 km. Ce sont les courses courues à haute altitude la plus élevée jamais organisée. Le Canadien Ziyad Rahim, qui détient plusieurs records du monde à la course, a été l’élément catalyseur de cet événement.
Continuer la lecture de « Défi de la Passe de Khunjerab au Pakistan »

Hors de l’ordinaire

par Melissa Ellis

J’ai couru jusqu’à ce que je repère un ballon.

Je l’ai regardé flotter dans le ciel avec son fil qui pendait paresseusement. J’ai cru qu’il était pour s’emmêler aux arbres qui bordaient la route, mais non il a tout simplement flotté au-dessus de la cime des arbres et les a effleurés pour ensuite continuer sa route. J’ai simplement souri et fait demi-tour.

J’ai pensé cette année sera la mienne. Durant toute une année, mes courses seront marquées par la recherche de l’ordinaire et des choses spéciales que j’aurai observée pendant ma course.

Continuer la lecture de « Hors de l’ordinaire »

Traverser l’Atacama

par Troy Schaab

Je mets le blâme sur YouTube. C’est là que je suis tombé sur une vidéo qui décrivait une course de 7 jours et 250 kilomètres dans le désert d’Atacama au Chili. Ça y est, j’y participe.

En arrivant au village de San Pedro de Atacama, j’ai rencontré les 81 autres coureurs venant du monde entier qui étaient également enthousiasmés à l’idée de participer à cette aventure. Je me souviens d’avoir eu l’impression de ne pas être du tout à la hauteur. La plupart des coureurs avaient déjà participé à des courses à plusieurs étapes et semblaient être équipés de tous les gadgets dernier cri et les équipements de course les plus récents. La plupart de l’équipement que contenait mon sac à dos avait encore les étiquettes de prix attachés.

Continuer la lecture de « Traverser l’Atacama »

There Are No Red Lights in Marathons

by Kalia Douglas-Micallef

“But I’m tired,” I moaned and huffed as my mother and I arrived at a crosswalk with the red hand flashing.

“There are no red lights in marathons,” my mother would say.

“Keep jogging on the spot!”

My mother, Gabriella, transformed her life through running. At times, it seemed that running was the new love of her life in place of me, her daughter. I would wait in the early mornings for what seemed like forever for my mom to come back from her long runs. I would be the last one to be picked up at birthday parties due to her running.

She travelled far and wide, just for running. Continuer la lecture de « There Are No Red Lights in Marathons »

Dites bonjour aux Run-elles

par Darcia Kmet

Au mois de mai 1999, huit femmes ont mis les pieds — ou plutôt les chaussures de course — au Coin des Coureurs de la rue Bank à Ottawa pour leur première journée du programme d’entraînement de 10 km, d’une durée de 10 semaines. L’objectif ? Courir et compléter la course Rattle Me Bones. Chacune de ces femmes avait une raison personnelle pour participer à cette clinique : perdre du poids, courir plus vite, établir un meilleur record personnel, rencontrer de nouvelles personnes, etc.

Après avoir souhaité la bienvenue aux coureurs débutants et anciens, les instructeurs de la clinique expliquent le déroulement de la soirée et des 10 semaines suivantes. Chaque semaine, dès leur arrivée, les participants étaient accueillis par le gérant de la boutique, Phil Marsh. Les coureurs se rassemblent autour des présentoirs à vêtements, passent en revue les styles les plus récents et se retrouvent finalement avec ceux et celles qui courent au même rythme en attendant avec anticipation le début de la session. La routine hebdomadaire comprenait un conférencier invité et une répartition de la séance d’entraînement de la soirée, suivie de groupes de coureurs prenant le chemin du canal Rideau pour leur course prévue au programme.

Continuer la lecture de « Dites bonjour aux Run-elles »