Soulager le stress en courant

Share

Les tranquillisants, les antidépresseurs et les médicaments contre l’anxiété représentent 25 % de toutes les ordonnances rédigées. Mais, comme le dit judicieusement le t-shirt : courir est moins cher qu’une thérapie!

Pour ceux qui courent ou marchent vigoureusement pour faire de l’exercice, vous connaissez la libération du stress générée par une marche ou une course rapide. Le sentiment d’euphorie ressenti lors de l’exercice est généralement attribué aux endorphines, qui masquent la douleur et produisent une sensation de bien-être. Les chercheurs pensent que la course ou la marche rapide peut augmenter la sécrétion de substances chimiques comme la dopamine, la sérotonine et la noradrénaline – des neurotransmetteurs qui contrôlent nos émotions et notre humeur.

Mais ce n’est pas seulement l’influence chimique qui rend attrayant le fait de courir ou de marcher d’un bon pas. Les coureurs vous diront que c’est le sentiment de maîtrise qui découle de l’accomplissement d’une séance difficile. Même les jours où vous devez vous traîner dehors pour aller courir, vous revenez avec un sentiment d’enthousiasme et d’énergie renouvelés. Ce sentiment de “fraîcheur” peut vous soutenir tout au long de la journée.
Cette sensation de “fraîcheur” peut vous soutenir tout au long de la journée en vous apportant le calme, l’esprit de décision et la clarté nécessaires pour évaluer intelligemment des situations potentiellement stressantes.

Lorsque nous gérons le stress pendant la course (littéralement), nous pouvons nous rendre compte qu’il n’y a rien que nous puissions faire pour relever certains défis, alors pourquoi s’inquiéter – il suffit de profiter de la course ou de la marche. À partir de là, l’acceptation du plaisir provoque une augmentation de la température corporelle (résultant du niveau prolongé d’activité élevée) et aide à promouvoir une relaxation musculaire accrue ainsi qu’une diminution de la tension et du stress.

Lorsqu’on demande aux coureurs à quoi ils pensent pendant une course, la réponse la plus fréquente est : “à rien”. Ce détournement de nos responsabilités professionnelles, familiales et communautaires habituelles se traduit par un sentiment de liberté par rapport à nos débats internes habituels. Ce moment privilégié pour les coureurs ou les marcheurs devient une expérience relaxante et peu stressante, semblable à celle d’un enfant qui joue. Les activités ludiques pour adultes améliorent l’estime de soi, les niveaux d’énergie, l’endurance, la force, la définition des muscles et la fonction cardiovasculaire.

La course à pied et la marche peuvent vous aider à éviter la dépression et vous donner une attitude positive dans tout ce que vous faites. Elles peuvent redorer l’image que vous avez de vous-même, réveiller votre vie sexuelle et vous donner un sentiment général de “je me sens bien”. Vous travaillerez, jouerez et dormirez mieux, avec une meilleure attitude à l’égard de la vie. Ce n’est pas une mauvaise récompense pour un investissement de 30 à 45 minutes, cinq jours par semaine.

 

Pour tirer le meilleur parti d’un programme de course ou de marche, vous devez vous fixer un objectif final, un objectif à moyen terme et un objectif quotidien. Pour la plupart des coureurs, l’objectif quotidien peut consister à sortir de chez soi et à s’engager à courir régulièrement. Un objectif à moyen terme pourrait être de participer à un événement spécial, comme la Course à la vie CIBC, ou de courir une distance précise, comme un 10 km. Votre objectif ultime pourrait être de courir un demi-marathon ou même un marathon dans votre ville préférée. Si vos objectifs sont intelligents et réalistes, vous avez plus de chances de réussir ; et avec le succès vient le sentiment d’accomplissement. Les vraies récompenses intérieures viennent lorsque vous vous fixez des objectifs qui sont légèrement hors de votre portée, mais qui restent réalisables.

Célébrer l’atteinte d’un objectif – cinq jours consécutifs de course ou le franchissement de la ligne d’arrivée d’une distance souhaitée – élève les émotions du coureur et contribue à développer la résistance mentale et la confiance en soi. Nous devrions tous pratiquer cet entraînement mental de concert avec notre entraînement physique. La course à pied stimule le côté intuitif et créatif de notre cerveau, nous incitant à penser de manière innovante. Nous commençons à considérer chaque jour comme un nouveau défi pour nous améliorer individuellement d’une manière ou d’une autre. Les coureurs et les athlètes croient en eux-mêmes et en ceux qui les entourent. Votre vie de coureur deviendra plus agréable, et les gens avec qui vous vivez vous trouveront plus amusant à côtoyer.

À travers le Canada et les États-Unis, Coin des Coureurs a aidé des milliers de personnes à se transformer en athlètes – marcheurs ou coureurs. Les gens se joignent à nous pour diverses raisons, comme la gestion du stress, la perte de poids ou en réponse à un anniversaire important. Ce qui est intéressant, c’est que même si les gens commencent un programme d’entraînement à la marche ou à la course pour une raison précise, ils continuent à courir et à marcher pour le simple plaisir et la joie que cette activité procure à leur qualité de vie. Vous aussi, vous pouvez le faire ! La décision vous appartient. Prenez l’engagement, et ensemble, nous pourrons célébrer la réussite.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.