7 raisons pour adopter l’entraînement en côtes

Share

par John Stanton

S’entraîner pour courir en en côte peut être un exercice intimidant, mais les résultats en valent la chandelle. Pourquoi ne pas faire de cette année l’année de votre entraînement en côte ? Voici sept raisons pour en faire l’expérience :

  • Ça fait de vous un meilleur coureur.

La résistance supplémentaire de la course en montée renforce les jambes, améliore l’endurance globale et augmente l’efficacité, ce qui se traduit par une course plus rapide.

  • Ajoute de la variété à votre entraînement.

Si votre routine de course devient répétitive ou stagne, l’entraînement en côte garantit d’ajouter de la variété et de l’intensité à votre programme d’entraînement.

  • Une crédibilité instantanée parmi vos pairs.

Vous êtes-vous déjà senti exclu lorsque vous entendez d’autres coureurs parler d’entraînement intense ? L’entraînement en côte changera tout cela. Vous choisissez de monter et de descendre la même côte à plusieurs reprises plusieurs fois, exprès. Vous êtes définitivement partie des coureurs dédiés maintenant.

  • Améliorer votre posture de course.

Pendant que vous courez en montant, demeurez puissant et défiez la côte, mais gardez vos efforts à un niveau où vous pouvez maintenir une position de course appropriée. Demeurez droit et évitez de vous pencher en avant, car une bonne posture facilite la respiration. Raccourcissez votre foulée et essayez d’adopter une foulée légère, surtout lorsque le degré d’inclinaison s’accentue. Vous entraînez vos muscles de base pour vous permettre de courir droit et fort.

  • La gravité travaille pour vous.

Durant la portion descente, résistez à l’envie d’incliner votre corps en arrière et essayez plutôt de freiner. La gravité vous donne un coup de main, alors ne luttez pas – vous remarquerez que votre rythme s’accélère sans effort supplémentaire. Ouvrez légèrement votre foulée, penchez-vous en avant et c’est parti.

  • Il est facile de personnaliser l’entraînement.

Trouvez une côte adaptée à votre entraînement de 400 à 600 mètres de longueur, avec une inclinaison de 6 à 8 %. Faites un bon échauffement pour vous sentir détendu. À partir de là, vous pouvez choisir un nombre approprié de répétitions de côtes (monter et descendre est compté comme une répétition) selon votre niveau de compétence et d’expérience. Si vous êtes un nouveau venu dans cet exercice d’entraînement en côte, commencez par une répétition (courir à environ 80 % de votre fréquence cardiaque maximale) et voyez comment vous vous sentez. Ne tentez pas plus de quatre répétitions lors de votre première session. Si vous le souhaitez, vous pouvez ajouter une répétition chaque semaine, jusqu’à un maximum de 12 répétitions.

  • Renforcir votre force mentale.

En plus des bienfaits physiques, les entraînements complétés en côte renforceront votre niveau de confiance et amélioreront votre préparation mentale. Pendant une course, vous allez vous souvenir de vos sessions en côtes et du caractère que vous y avez bâti. Vous saurez que vous pouvez faire face aux obstacles imprévus, car vous avez déjà remporté de nombreuses batailles pendant votre entraînement. Tout défi auquel vous serez confronté le jour de la course ne sera qu’une autre côte à gravir.

 



John Stanton est le président et fondateur du Coin des Coureurs. Il est l’auteur de 10 livres sur la course, la marche et la bonne ferme en famille.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.