Comment le yoga peut améliorer votre course

Share

par Allie Cooper

Alors que les coureurs démontrent une endurance importante, ils souffrent souvent d’insuffisance dans d’autres domaines qui pourraient contribuer à améliorer leurs performances. La force du haut du corps, l’amplitude de mouvement et la forme correcte ne sont que quelques-uns des problèmes rencontrés par les coureurs, tandis que d’autres ont du mal à conserver la bonne attitude mentale pendant les longues séances de course à pied. L’intégration du yoga dans votre programme d’entraînement peut aider à régler certains de ces problèmes. Voici quelques-uns des avantages que les coureurs peuvent tirer de l’ajout du yoga à leurs séances d’entraînement hebdomadaires.

Luis Quintero/Unsplash

Entraînement polyvalent

Un blogue précédent blogue post a discuté de l’importance de l’entraînement polyvalent des athlètes d’endurance. Les coureurs peuvent avoir des jambes puissantes qui peuvent s’adapter à différents terrains, mais beaucoup d’entre nous sont faibles en ce qui concerne la force de la partie supérieure du corps ou des abdominaux.

Le yoga, d’autre part, cible tous les groupes musculaires, ce qui en fait un excellent exercice polyvalent. C’est particulièrement efficace pour renforcer les abdominaux, ce dont les coureurs ont besoin pour améliorer leur stabilité. Une étude publiée dans le Journal of Biomechanics a également révélé qu’un abdomen solide est la clé pour prévenir les douleurs au dos. Les chercheurs ont expliqué que la course à pied augmente la pression sur la colonne vertébrale et que les muscles superficiels ont tendance à compenser, ce qui augmente le risque de blessure. Des exercices tels que la planche, qui sont effectués de manière répétée au cours d’une seule séance de yoga, mettent au défi la stabilité abdominale du coureur et, à leur tour, améliorent la stabilité de la colonne vertébrale.

Déséquilibre biomécanique
Si vous portez attention à la forme du sprinteur André de Grasse pendant qu’il court, vous remarquerez qu’il a tendance à garder le bras droit tendu au lieu de le garder plié comme la plupart des sprinteurs. Il attribue cet effet à un déséquilibre de la hanche provenant d’une blessure antérieure. Une sensibilisation accrue à des disparités fonctionnelles similaires peut aider la biomécanique de votre course. Une des nombreuses choses que vous apprendrez en pratiquant le yoga régulièrement est de savoir écouter votre propre corps. Le yoga consiste à apporter de la symétrie à notre corps et souvent nous ne réalisons pas que nous avons un déséquilibre musculaire — jusqu’à ce que nous mettions les pieds sur un tapis de yoga.

Mobilité
Plutôt que de se concentrer sur la souplesse, les coureurs devraient plutôt accroître leur mobilité lorsqu’ils pratiquent le yoga. De nombreux coureurs développent des fléchisseurs de hanche rigides, ce qui peut entraîner des douleurs au genou et au bas du dos. L’ancienne olympienne britannique Kelly Holmes a révélé qu’elle recevait auparavant des injections anti-inflammatoires pour contrebalancer les muscles tendus au bas du dos et aux fessiers. Son conseil pour l’entraînement au marathon est d’incorporer le yoga comme moyen de prendre soin de son corps. Les coureurs seront enchantés de découvrir que le yoga propose des postures d’ouverture des hanches qui transforment leur vie et permettent de détendre les hanches, d’améliorer l’amplitude des mouvements et de réduire considérablement la douleur.

Récupération après la course
Bien que l’utilité de s’étirer avant un entraînement reste discutable, personne ne met en doute les avantages d’une récupération. Le yoga est la technique de récupération idéale après la course pour soulager toute tension susceptible de se développer pendant la course. Posez les pieds sur un tapis après l’entraînement et vos muscles ischiojambiers vous en remercieront.

La respiration
Les yogis et les coureurs partagent une passion pour la conscience de la respiration — au moins ils devraient le pratiquer. Le pranayama, qui est un exercice de respiration pratiqué au yoga, peut s’avérer un exercice très précieux avant la course, car il permet à l’esprit de prendre conscience de la respiration en tout temps. C’est un excellent moyen d’apaiser le système nerveux, de faire face aux angoisses d’avant course et d’améliorer le rythme.

La méditation
La course à pied et le yoga sont deux formes de méditation en mouvement. Même si le corps est capable, la plupart du temps le plus grand obstacle est l’esprit. Le yoga entraîne l’esprit à gérer les distractions, l’ennui et le doute de soi. Développer un état mental yogique sur la piste peut accomplir des merveilles pour votre course et vous aider à franchir ce mur mental.

La prochaine fois que vos copains ou vos copines de course vous mentionneront qu’ils s’en vont à un cours de yoga, demandez-leur si vous pouvez vous joindre à eux. Du développement de la force physique à un état de pleine conscience, les effets du yoga sur la santé physique et mentale peuvent être extrêmement enrichissants pour les coureurs.

 

 


Allie Cooper est une fanatique de la mise en forme physique qui aime partager ses idées sur la manière de faire de l’exercice physique au niveau supérieur. Alors qu’elle est passionnée par toutes les formes d’exercice, son expertise se situe dans le yoga, qu’elle pratique quotidiennement. Quand elle n’est pas active pour prendre soin d’elle-même, on peut la retrouver en train d’entraîner ses deux golden retrievers.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.