Profil d’instructeur/Alexander Molnar – Kingston. On

Share

par J. B. O’Reilly

Les très mauvaises conditions hivernales que nous avons vécues en 2018-2019 ont rendu la vie très pénible pour de nombreux Canadiens, y compris ceux et celles inscrits au programme d’entraînement du demi-marathon du Coin des Coureurs de Kingston, en Ontario.

Malgré les conditions météorologiques extrêmes que nous avons connues semaine après semaine, la personnalité enjouée de l’instructeur Alexander Molnar a rendu notre clinique vraiment agréable.

Né à Vancouver, Alex pratique la course à pied depuis environ 10 ans. Étant un passionné depuis toujours d’éducation physique à l’école, il a commencé à courir plus sérieusement comme un moyen de se reposer de ses études de doctorat en mathématique à l’Université Queen’s.

Alex a complété un Ironman et d’autres épreuves d’endurance, mais à la suite d’un sérieux accident de ski qui a provoqué une commotion cérébrale et une fracture, il a été obligé de mettre la course en veilleuse pendant sa convalescence. L’approche réaliste d’Alex vis-à-vis la course à pied et du sport en général – avec ses inévitables moments bons et moins bons – en fait un instructeur exceptionnel.

Parmi les conférenciers invités au programme figuraient un chiropraticien, un physiothérapeute et un gérant de magasin d’aliments naturels (qui est arrivé avec des coupons et un plateau de délicieux lait frappé aux épinards !). Tous les invités ont contribué à enrichir les connaissances du groupe en matière de course à pied, d’entraînement et de santé.

On peut toujours se fier à Alex et il est très créatif. Chaque semaine, il nous fait parvenir un courriel résumant les entraînements récents des cliniques et décrivant le programme de la semaine à venir. Ainsi, même si vous manquez une séance, vous avez toujours le sentiment d’être en contact avec le groupe. Je ris encore quand je pense au courriel d’Alex décrivant l’une de nos longues courses du dimanche. « La course de dimanche dernier était hilarante et peu recommandable », a-t-il écrit avec son ton optimiste et discret auquel nous sommes habitués. En réalité, le temps qu’il aurait pu faire ce jour-là n’aurait pas pu être pire. Pendant 10 km, nous avions plongé les pieds en premier dans des flaques d’eau glacée accumulée sur le trottoir, harcelé par les vents violents en provenance du lac Ontario et enduré un mélange incessant de pluie, de pluie verglaçante et de neige. Les rues étaient tour à tour glissantes, avec de la glace et des flaques d’eau sale et glacée, trempant tout le monde jusqu’à la peau. Les conditions étaient si mauvaises que nous ne pouvions faire d’autre chose que comme disent les Irlandais) « ne nous empêchons pas d’en rire » et nous avons continué à rire, semaine après semaine !

Nos courses qui parcourent le centre-ville de Kingston et le Vieux Fort Henry, situé tout près, ont été animées par de grandes discussions sur la nutrition, les aspects mentaux et physiques du sport, la nature enjouée des chiens, les techniques de respiration et de posture de bonne qualité, par l’architecture exceptionnelle de « La ville de calcaire » datant des années 1840, les problèmes causés par le plastique, sans oublier les vêtements optimaux et des chaussures de soutien pour courir. Nous avons eu un grand plaisir à apprendre à nous connaître tout en apprenant à devenir de meilleurs coureurs. Merci, Alex, pour ton excellent travail !

À partir de la gauche: Jeannine (J.B.) et son chien Daisy, Shoko, Alex, Mary, Reiko, et Hazel. Absente: Kim.

 

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.