L’ambassadrice du marathon Servus d’Edmonton : rencontrez Jaime !

Share

Nous avons choisi huit coureurs et coureuses enthousiastes pour être les sympathiques visages du Marathon Servus d’Edmonton 2019 ! Ils et elles partageront des mises à jour sur la course et des conseils d’entraînement pour encourager et inspirer notre communauté de coureurs et coureuses tout au long de leur parcours. Apprenez-en plus à leur sujet — faites la connaissance de Jaime !

Mon parcours de coureuse a connu des hauts et des bas, comme plusieurs d’entre nous en avons fait l’expérience à un certain moment. J’étais très active lorsque j’étais plus jeune, alors que je jouais au rugby pour les Edmonton Pirates et Team Alberta où la course faisait partie intégrante du sport. Dans ce temps-là, je sortais courir dans mon quartier accompagné de mon Walkman, mais je ne me considérais pas vraiment comme une coureuse. Après l’université, je me suis mariée et j’ai eu des jumeaux — plus deux autres — pour un total de quatre garçons en cinq ans. À cette époque ça me laissait très peu de temps pour prendre soin de moi-même, seulement du Play-Doh et des jeux de blocs.

Alors que mon mariage battait de l’aile, j’ai retrouvé à nouveau la pratique de la course à pied. Habituellement, je sortais courir à la tombée de la nuit (j’étais trop gênée de montrer mon corps de 200 lbs le jour), jusqu’à ce que je m’inscrive à un programme d’entraînement Apprendre à courir au Coin des Coureurs à South Edmonton Common.

La course à pied est devenue essentielle pour maintenir ma santé mentale ! Le scénario artificiel d’être un parent à mi-temps pour mes garçons nécessitait autant d’entraînement que possible. Je me suis entraînée toute seule pour mon premier demi-marathon et je l’ai couru à Las Vegas en 2010 et cette expérience m’a appris à faire face aux défis et à avoir confiance que les choses vont bien se dérouler.

Il y a quelques années, alors que subvenir aux besoins de cinq personnes avec un seul salaire m’avait rattrapé, un planificateur financier m’a dit : « vous devez trouver un deuxième emploi en faisant quelque chose que vous aimez ». La semaine suivante, le Coin des Coureurs de South Edmonton Common a affiché une offre d’emploi et j’ai rencontré la gérante de district, Corinne Wiseman : cela a mené à enseigner ma première clinique Apprendre à courir, et la boucle était bouclée.

Au cours des dernières années, j’ai tellement appris sur la vie, le mentorat et l’amitié. J’ai rencontré mes déesses de la course à pied et à partir de là, RMFR est devenu une chose importante. Nous nous entraînons ensemble, nous participons aux courses du vendredi au Dive Bar et nous rassemblons de plus en plus de personnes dans notre famille du South Common (y compris mon fiancé Greg qui trouve heureusement que courir quelques heures le dimanche matin est une bonne activité). J’ai maintenant ma certification AFLCA et j’enseigne des cours de spinning et de mise en forme en groupe à No More Excuses, où tout le monde —, indépendamment de leur forme ou de leur taille — vont de l’avant.

J’ai couru plusieurs marathons ; demi-marathons ; courses en sentier ; courses à obstacles ; des triathlons et des courses sur route de courte distance. Certaines personnes se moquent du bling-bling, mais chaque fois que je regarde ces médailles, j’y vois : courage ; victoire ; difficultés ; amitiés ; les éclats de rire ; les espaces de stationnement Prosecco ; les embrassades ; les acclamations, et beaucoup de larmes de joie. J’ai vraiment hâte de courir enfin le marathon complet chez moi à Edmonton, en tant qu’ambassadrice de la ville que j’aime ; où je sais que ma famille de coureurs sera là pour m’applaudir, comme le fait une tribu.

 

Suivez Jaime sur instagram @jwhoa_

 

ÊTES-VOUS INSCRIT AU MARATHON SERVUS D’EDMONTON 2019 ? INSCRIVEZ-VOUS AUJOURD’HUI UTILISANT JAIME5 POUR ÉCONOMISER 5 $ SUR L’INSCRIPTION.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.