Liste des endroits préférés de Stephen Price pour courir dans le monde: 1 de 5 volets

Share

par Stephen Price

Ma vie se résume à courir et voyager. C’est ce qui me définit, c’est ce qui me passionne et comment je gagne ma vie. Cela dit, je ne suis ni un coureur professionnel ni un voyageur professionnel. Je n’ai jamais été payé pour lacer mes chaussures, mais j’ai trouvé un moyen d’épouser mes deux plus grandes passions et de vivre modestement. Je ne deviendrai jamais riche au sens traditionnel du terme, ni même m’en approcher, et c’est bien comme cela, je me sens extrêmement riche là où ça compte le plus pour moi.

J’ai passé les quinze dernières années à parcourir le monde et à courir partout où je peux, des Pays-Bas au Népal, de la Jordanie au Japon et d’Antigua à l’Azerbaïdjan. J’ai couru les rues pavées de Paris alors que le soleil se couchait lentement sur la Seine, j’ai couru autour de la base du mont. Kilimandjaro avec des enfants massai de l’endroit, sur les routes ensoleillées de Dubaï, en évitant les vaches dans la ville trépidante de Delhi et les crocodiles sur les magnifiques plages du Costa Rica, à 3 heures du matin pour combattre la chaleur du Laos, le long de la magnifique muraille de la Chine et sur le pittoresque sentier des Incas au Pérou.

Au cours de mes voyages, j’ai rencontré de nombreuses personnes de tous les milieux. Et, peu importe où je me trouve quand je cours ou quand je parle avec des gens à l’étranger ou de retour au Canada, une question inévitable se pose toujours : où est mon endroit préféré pour courir?

En guise de réponse, voici le premier volet de ma liste actuelle des cinq lieux favoris pour courir à l’étranger (car il est tout à fait impossible de le réduire à un seul), et qui intègre sécurité, facilité relative d’accès, anglais parlé, nourriture principalement reconnaissable et facilité d’accès et à visiter.

Dans aucun ordre particulier :

Le nord du Vietnam
Le Vietnam a plus de 3200 kilomètres de littoral parsemés de nombreuses villes et villages qui offrent des endroits fantastiques pour courir. Cela étant, j’ai récemment choisi de passer trois mois au Vietnam afin de compléter l’essentiel de mon entraînement pour mon dernier marathon. Bien sûr, le Vietnam est très chaud le long de la côte et la plupart de mes courses ont eu lieu entre 3 et 6 heures du matin, mais cela en valait la peine compte tenu de tout ce que ce pays a à offrir.

Deux de mes endroits préférés pour courir sont au nord du Vietnam. Da Lat et Sapa, toutes deux situées dans les montagnes, où il fait beaucoup plus frais et où il y a un lac au centre du village. Da Lat possède une boucle parfaite de marche/course/vélo pavée de 5 km autour du lac et Sapa a une boucle parfaite de 1 km, également pavée. Non seulement le paysage est absolument magnifique, mais les marchés ouverts le soir et les restaurants bon marché plairont à coup sûr (essayez le smoothie à l’avocat)!

Les deux endroits sont sécuritaires dans l’ensemble, car il y a beaucoup de gens qui utilisent les trottoirs autour des lacs, mais pas au point où ça devient difficile de courir. Et, comme les deux lacs sont au centre de chaque ville, ils se trouvent à quelques pas de tous les hôtels et restaurants.

Pourquoi le Vietnam? Pour plusieurs raisons, mais essentiellement, cela dépendait de la possibilité de courir pratiquement n’importe où, de la présence de plages et du coût de la nourriture et du logement (1 $ pour un grand smoothie, 0,40 $ pour un sandwich et 30 $ la nuit pour louer un nouvel appartement entièrement meublé). On se sent particulièrement en sécurité malgré les réveils matinaux et, pour environ 3 dollars par jour, vous pouvez louer un scooter pour vous emmener dans les meilleurs endroits pour courir et manger.

Da Lat, Vietnam

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.