« Je le ferai si tu le fais »

Share

par Niki Fitzgerald

Il y a à peine quelques années, je me souviens que mon amie Susan m’avait dit qu’elle s’entraînait pour sa première course de 5 km en courant sur son tapis roulant. Après avoir énuméré toutes mes raisons pour courir à lextérieur, elle m’a confié qu’elle préférait courir à la maison pour que personne ne puisse la voir courir.

Je pensais qu’elle progressait bien, alors je l’ai encouragée à s’inscrire plus tôt à une course avec un objectif, ce qu’elle a finalement fait (après quelques cajoleries). Elle s’est littéralement transformée en une maniaque de la course à pied! Elle a tellement aimé ça qu’elle s’est inscrite à plusieurs autres courses cet été-là.

Mon histoire de course à pied préférée à propos de Susan sest déroulée au cours dune conversation qui a eu lieu plus tard à l’automne alors que je l’encourageais à courir un 10 K. Après plusieurs échanges du type « Je ne peux pas le faire » et « Oui, tu peux absolument le faire » est venu le moment mémorable où elle a laissé échapper : « Bien! Je le ferai si tu le fais!

Je répondis par un “Bien!enthousiaste.

Le regard sur le visage de Susan était imbattablelorsqu’elle a réalisé qu’elle venait d’accepter de courir un 10 K. Bien sûr, elle a très bien couru au 10km Tannenbaum, terminant bien en deçà de son objectif de temps. Comme cela se produit souvent dans le monde de la course à pied, Susan a été attirée par des courses de plus longues distances et a complété son premier demi-marathon en 2017 en s’entraînant toute seule. Naturellement, la prochaine étape devait être de compléter un marathon complet.

Susan a participé à un programme d’entraînement au Coin des Coureurs de Newmarket et a complété son tout premier marathon complet au Marathon Scotiabank Toronto Waterfront cet automne. Sa mère, son mari, son frère et sa sœur l’attendaient à la ligne d’arrivée. Inspirés par l’exemple donné par Susan et de sa nouvelle passion, ils ont tous terminé la course du 5 km.

Il s’est avéré que 2018 a été une année sportive colossale pour Susan. Devenue non seulement un démon de la course à pied et une véritable marathonienne, elle a également terminé son premier triathlon de sprint ainsi que sa Ride to Conquer Cancer de 2 jours et de 130 km entre Toronto et Hamilton.

Attention au monde sportif, Susan explose! J’ai hâte de voir ce que 2019 lui apportera!

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.