« Je le ferai si tu le fais »

Share

par Niki Fitzgerald

Il y a à peine quelques années, je me souviens que mon amie Susan m’avait dit qu’elle s’entraînait pour sa première course de 5 km en courant sur son tapis roulant. Après avoir énuméré toutes mes raisons pour courir à lextérieur, elle m’a confié qu’elle préférait courir à la maison pour que personne ne puisse la voir courir.

Je pensais qu’elle progressait bien, alors je l’ai encouragée à s’inscrire plus tôt à une course avec un objectif, ce qu’elle a finalement fait (après quelques cajoleries). Elle s’est littéralement transformée en une maniaque de la course à pied! Elle a tellement aimé ça qu’elle s’est inscrite à plusieurs autres courses cet été-là.

Mon histoire de course à pied préférée à propos de Susan sest déroulée au cours dune conversation qui a eu lieu plus tard à l’automne alors que je l’encourageais à courir un 10 K. Après plusieurs échanges du type « Je ne peux pas le faire » et « Oui, tu peux absolument le faire » est venu le moment mémorable où elle a laissé échapper : « Bien! Je le ferai si tu le fais!

Je répondis par un “Bien!enthousiaste.

Le regard sur le visage de Susan était imbattablelorsqu’elle a réalisé qu’elle venait d’accepter de courir un 10 K. Bien sûr, elle a très bien couru au 10km Tannenbaum, terminant bien en deçà de son objectif de temps. Comme cela se produit souvent dans le monde de la course à pied, Susan a été attirée par des courses de plus longues distances et a complété son premier demi-marathon en 2017 en s’entraînant toute seule. Naturellement, la prochaine étape devait être de compléter un marathon complet.

Susan a participé à un programme d’entraînement au Coin des Coureurs de Newmarket et a complété son tout premier marathon complet au Marathon Scotiabank Toronto Waterfront cet automne. Sa mère, son mari, son frère et sa sœur l’attendaient à la ligne d’arrivée. Inspirés par l’exemple donné par Susan et de sa nouvelle passion, ils ont tous terminé la course du 5 km.

Il s’est avéré que 2018 a été une année sportive colossale pour Susan. Devenue non seulement un démon de la course à pied et une véritable marathonienne, elle a également terminé son premier triathlon de sprint ainsi que sa Ride to Conquer Cancer de 2 jours et de 130 km entre Toronto et Hamilton.

Attention au monde sportif, Susan explose! J’ai hâte de voir ce que 2019 lui apportera!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.