La veille de Noël au Coin des Coureurs

Share

par Bruce Bowen avec nos excuses
à Clement C. Moore (l’auteur original)

« C’était la veille de Noël,
Et j’ai trouvé ça plutôt intrigant
Pas une créature ne bougeait, pas même un lapin de cadence.
Les chaussures de course étaient rangées avec soin près du feu
En espérant que John Stanton serait bientôt là.

Les chefs de file étaient blottis dans leur lit,Tandis que les images de Sport Beans dansaient dans leurs têtes.Ma femme dans sa couche de base et moi avec ma casquette en maille,Nous venions juste de nous installer pour faire un somme avant une course de longue durée.

Lorsque quelque part sur la pelouse nous entendîmes un grand bruit,Je me levai du lit pour voir ce qui se passait.Vers la fenêtre je me précipitai, vite comme un éclairJ’ouvre les volets avec force contre le cadre.(Quelle vitesse et quelle puissance — l’entraînement en côte rapporte des dividendes vraiment !)

La lune dans le ciel éclairait la neige comme à l’aube,J’ai vu un petit groupe de huit personnes avec John.Comme des feuilles dans le vent, il s’est envolé vers le ciel,Du porche au toit, avec son sac de jouets aussi.Comme je rentre ma tête et que je me retourne,Descendant par la cheminée arrive un J. S. rebondissant.Il était vêtu de vêtements à carapace souple de la tête jusqu’au pied.Après sa descente dans la cheminée, maintenant recouverte de suie.Un grand sac de sport était accroché à son dos,Toutes pleines de friandises que Mme Stanton a emballées.

Il ne prononça pas un mot, mais il se mit au boulot immédiatement,Et remplis toutes nos chaussures, puis d’un mouvement rapide il se retourna,Et, posant un doigt sur le côté du nez,Et, en faisant un signe de tête, il remonta par la cheminée.Sur le trottoir, à son groupe, il est maintenant revenu,Et se rassemblant autour de lui, il les appela par leur nom.“Maintenant, Coolmax, maintenant Drymax, maintenant Nip Guard et GrippersAllez Dryline, allez Power Gel, allez Collants et les Zips à la cheville.”

Et je l’ai entendu s’exclamer alors qu’ils nous laissaient dans leur sillage,“JOYEUX NOËL À TOUS, ET À TOUS — UNE PAUSE DE MARCHE !”

 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.