Conseil d’entraînement du Marathon d’Edmonton Servus : Importance du repos et de la récupération

Share

Réduire l’intensité de l’entraînement est de mettre en pratique l’art du repos. Plus vous vous reposez la semaine avant la course, mieux vous allez courir le jour de la course.

Courez de façon décontractée et confortable. Ces courses doivent être faites pour assouplir vos jambes avec quelques accélérations faciles pour vous rappeler la sensation de courir vite. Utilisez positivement la sensation d’anxiété que vous éprouvez le jour de la course. Vous avez réussi votre test pendant les kilomètres d’entraînement, le jour de la course est le jour de la remise des diplômes.

Adoptez un discours intérieur positif. Ça fonctionne.
— Je contrôle ma propre pensée, ma propre concentration et ma propre vie.
— Je contrôle mes propres pensées et mes émotions et je dirige entièrement ma performance, de ma santé et de ma vie.
— Je suis tout à fait capable d’atteindre les objectifs que je me suis fixés aujourd’hui. Ils sont sous mon contrôle.
— Je suis fort, je suis en forme, je peux le faire… Je me vois franchir la ligne d’arrivée en souriant !

Le meilleur conseil que je puisse donner à propos des courses est de se détendre et de s’amuser. Amusez-vous, parlez aux gens, partagez des histoires et profitez du parcours. Après tout, la course se veut une expérience mémorable et stimulante.

 

 



John Stanton est le président et le fondateur du Coin des Coureurs. Il est l’auteur de 10 livres sur la course à pied, la marche et la mise en forme en famille.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.