La science de la massothérapie

Share

par Dr. Reed Ferber, Ph.D. CAT(C)

Les massothérapeutes font partie de l’équipe de médecine sportive depuis des décennies. De solides travaux de recherches ont démontré que le massage peut aider à prévenir les blessures et à favoriser la récupération après la course. La théorie fondamentale de la massothérapie est que la manipulation de différentes couches de muscle et de tissu conjonctif a deux effets principaux : premièrement, améliorer la fonction musculaire ; et deuxièmement, aider à la récupération musculaire et à la rééducation.

Toa Heftiba / Unsplash

Dans une étude portant sur 745 coureurs interrogés après une course sur leur utilisation du massage, 80 % croient que le massage a un effet bénéfique sur la récupération musculaire après la course, mais seulement 44 % avaient déjà reçu un massage. En fait, plusieurs études ont confirmé cette conviction que le massage était bénéfique. La plupart des personnes interrogées ont affirmé que 10 minutes de massage, administrées dans les trois heures suivant l’exercice, sont efficaces pour soulager les douleurs musculaires et réduire les sous-produits chimiques des lésions musculaires d’environ 30 % et réduire l’enflure des muscles et des articulations. Une autre étude a également révélé qu’un massage de 30 minutes, combiné au port de bas de compression, réduisait considérablement la douleur musculaire perçue pendant les prochaines 48 à 72 heures et était plus efficace que l’une ou l’autre méthode seule. Nous pouvons donc en conclure que la massothérapie joue un rôle bénéfique en aidant les muscles à récupérer après un exercice intense et au cours du processus de rééducation.

Ensuite, plusieurs études ont montré de manière concluante que la massothérapie n’aide pas de façon significative à augmenter la force musculaire si vous êtes en bonne santé ni à atténuer la perte de force et de fonction lorsqu’un muscle est blessé. En d’autres termes, un massage est très bénéfique pour aider un muscle blessé à récupérer, d’une blessure en général ou d’un entraînement spécifique. Cependant, un massage ne peut pas aider un muscle à produire plus de force et donc à améliorer vos performances.

Les chercheurs de l’Université Wilfrid Laurier et de la médecine du sport de Waterloo ont mené une étude extrêmement intéressante sur la prévention des blessures par le massage. Ils ont inscrit 12 coureurs pour servir de contrôles, tandis que seize autres coureurs ont rencontré chaque semaine un massothérapeute agréé pour un massage de 30 minutes. Les deux groupes ont participé à un programme de 10 semaines d’entraînement avec comme objectif une course de 10 km. Il est intéressant de noter que 100 % des coureurs du groupe de massage ont terminé la course de 10 km à la fin du programme d’entraînement, contre seulement 58 % des coureurs du groupe témoin. Évidemment, il s’agit d’une petite étude, mais les résultats sont prometteurs et témoignent des avantages du massage régulier pour prévenir les blessures pendant votre entraînement.

Un autre facteur important est le niveau d’éducation et la quantité de formation que le massothérapeute a complétés. Un groupe de 317 coureurs s’est vu offrir un massage de 15 minutes immédiatement après une course de 10 km. Les coureurs ont été assignés au hasard à un massothérapeute avec 450, 700 ou 950 heures d’entraînement. Les résultats ont montré que les thérapeutes avec 950 heures d’entraînement étaient plus efficaces que les autres thérapeutes avec 700 ou 450 heures d’entraînement. Alors, acheteur/coureur, soyez averti !

Je recommande de rechercher un massothérapeute agréé possédant un haut niveau de compétences et d’expérience. Vous constaterez peut-être qu’un massage de 30 minutes une fois par semaine vous aidera à atteindre vos objectifs d’entraînement et à prévenir les blessures. Si vous avez une course à venir, réservez votre massage dans les trois heures suivant la course. Si vous êtes blessé, le massage peut jouer un rôle utile dans le soulagement de la douleur musculaire, la réduction des sous-produits chimiques et la réduction de l’enflure.

 

 


Le Dr Reed Ferber est directeur de la Running Injury Clinic, un chef de file mondial de la recherche sur la course et de la technologie d’analyse 3D de la démarche. Pour plus d’informations, visitez le site www.runninginjuryclinic.com.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.