Le guide ultime de la douleur au pied pour les coureurs : jamais plus de fasciite plantaire

Share

par Mitchell Starkman, Physiothérapeute agréé

Voilà un sujet qui soulève beaucoup de questions et d’intérêt chez les coureurs. Notre pied est non seulement la première chose à toucher le sol lorsque nous courons, mais également notre seul moyen de générer de la puissance pour nous propulser vers l’avant pendant la course. En ce qui concerne la douleur au pied chez les coureurs, il existe une condition qui dépasse de loin les autres :la fasciite plantaire. Il existe quelques autres causes courantes de douleur au pied chez les coureurs, comme le syndrome du coussinet adipeux — même une fracture de stress —, mais étant donné que la fasciite plantaire est la principale cause d’un arrêt sec d’un entraînement saisonnier, nous l’aborderons aujourd’hui.

Notre objectif est de répondre à trois questions générales afin de vous donner toutes les informations dont vous avez besoin pour résoudre cette question séculaire.

    • Qu’est-ce que la fasciite plantaire et pourquoi est-ce que je l’ai ?
    • Comment savoir si j’ai ce problème ?
    • Comment puis-je la corriger ?

Qu’est-ce que la fasciite plantaire ?

Commençons avec ce que la fasciite plantaire est vraiment et ensuite nous pourrons approfondir la question de savoir pourquoi vous pourriez avoir cette condition. Le fascia plantaire est en réalité une structure qui longe la plante du pied. Sur le plan anatomique, il commence à la base du talon et s’évase pour se connecter au gros orteil et jusqu’au petit orteil ! Il est important de noter que nous avons des connexions fasciales qui partent de la base du pied et se connectent à d’autres muscles comme les mollets et les ischiojambiers — nous ne pouvons pas oublier ces zones lorsque nous abordons ce problème !

Maintenant, le terme fasciite plantaire se réfère à l’inflammation ou à l’irritation du tissu qui s’attache à la base du talon. La majorité de la pression est appliquée lors de la poussée du pied et, malheureusement, c’est à ce moment-là que nous risquons le plus d’avoir une rupture.

D’une manière générale, il s’agit d’un problème de surcharge. Le tissu à la base du fascia plantaire est incapable de supporter le poids que vous placez dessus et donc… ç’est douloureux ! Nous explorerons certaines des options possibles pour expliquer pourquoi cela pourrait être le cas dans la section suivante.

Pourquoi ai-je développé une fasciite plantaire ?

Pourquoi vous ? Eh bien, identifions les responsables majeurs de cette condition.

Surentraînement. Si vous êtes comme beaucoup de coureurs, vous aimez courir. Cela signifie bien sûr que vous aimerez courir souvent ! En termes simples, si vous n’avez jamais couru et que vous commencez soudainement à courir 10 km, 5 fois par semaine, ou de courir 15 km par semaine et vous augmentez la distance à 30 km par semaine du jour au lendemain, vous risquez d’avoir des pépins en chemin. L’un des cas les plus fréquents que j’observe sont des gens qui prennent quelques mois de retard en raison de blessures ou de contraintes de temps et qui se remettent à courir les mêmes distances qu’auparavant. Le corps n’est tout simplement pas prêt pour ce genre de surcharge. Notre corps et nos tissus ont besoin de temps pour s’adapter aux charges progressives. Donc, l’une des premières choses que vous devez faire est d’évaluer votre charge d’entraînement actuelle et de voir si vous avez augmenté trop rapidement.

Mauvaise mécanique du pied et du genou. C’est la partie qui peut impliquer des étirements ou du renforcement lorsque vous ne courez pas. Nos tissus aiment être chargés dans un angle direct et droit pour maximiser leur efficacité. Si vous courez avec le pied tourné, que votre voûte plantaire (pronation excessive) ou que votre genou s’affaisse, vous allez modifier l’angle de chargement du fascia plantaire.Si vous tirez sur le fascia plantaire plus à gauche qu’à droite, ou inversement, ceci mes amis, est un problème.

Le plus souvent, le problème est que ces mauvaises dispositions peuvent être directement causées par une faiblesse de vos arches et de vos hanches, ainsi que par une raideur dans la dorsiflexion de la cheville (flexion vers vous). La bonne nouvelle est que PhysioReady a créé un programme en ligne qui aborde tout cela via le Coin des Coureurs.

Mauvaises chaussures. Cela fait peut-être partie du problème, mais c’est rarement la solution. Avoir le bon support (ou le manque de support) pour votre pied est crucial, mais il ne s’agit probablement que d’une pièce du puzzle. Très probablement, vous pourriez tirer parti de l’examen de vos mécanismes, comme indiqué ci-dessus. Mais comment savoir quelle est la bonne chaussure pour moi ? Vous pouvez obtenir un avis à ce sujet en consultant un physiothérapeute, ou aller à votre boutique de quartier du Coin de Coureurs.

  • Quelle est la solution ?

    Comme il existe de nombreuses causes sous-jacentes potentielles, le premier défi consiste à déterminer quoi faire en premier. Comme pour tout problème médical, la première chose à faire est de consulter un professionnel de la santé en qui vous avez confiance, tel que votre médecin de famille, pour obtenir un diagnostic correct de votre maladie. Une fois le problème diagnostiqué, vous pouvez déterminer la marche à suivre pour le résoudre. Cela signifie que vous devez déterminer quels exercices sont les meilleurs pour vous et votre condition. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans une clinique pour consulter un physiothérapeute, un spécialiste en réadaptation ou, avec un diagnostic correct, utiliser un outil en ligne tel que PhysioReady pour traiter la blessure et amorcer le processus de guérison. En attendant, nous avons inclus des exercices de base pour vous aider à résoudre les problèmes sous-jacents, quels qu’ils soient !

    1) Le broyeur de mollet

    C’est un moyen extraordinaire d’obtenir plus de mouvement et de mobilité dans les mollets et les chevilles. Ça ne semble peut-être pas évident, mais un meilleur mouvement de la cheville signifie que les pieds et le fascia plantaire seront beaucoup plus heureux et en meilleure santé !

      

     

    2) Levée de la jambe couché sur le côté

    La solidité de fessier est SUPER importante ici. Ces deux exercices de musculation ne comportent pas de charge corporelle. Pourquoi ? Parce que nous voulons alléger le plus possible le pied tout en renforçant les zones les plus fragiles. Une fois votre force améliorée, vous serez plus en mesure de maintenir l’alignement pendant votre course et de mettre moins de stress sur le fascia plantaire.

     

    Qui devrais-je consulter pour traiter ma fasciite plantaire ?

    Une grande variété de spécialistes de soins de santé peuvent vous aider à traiter ce problème. Si possible, consultez un médecin en médecine sportive pour obtenir un diagnostic précis et, pour la plupart d’entre vous, cela sera couvert par une assurance. Une fois que vous avez reçu un diagnostic plus précis, nous vous recommandons de vous inscrire au programme PhysioReady et de vous lancer sur la voie de la guérison ! C’est un moyen facile et pratique de se lancer sur la voie du rétablissement.

    Pour ceux d’entre vous qui préfèrent une approche plus pratique, trouvez immédiatement un physiothérapeute agréé ou un spécialiste en orthopédie pour vous faire évaluer et commencez !

    Conclusion

    La fasciite plantaire est l’inflammation et l’irritation du fascia plantaire à la base du talon. Cela se produit en cas de surcharge répétée due à un surentraînement, à des frottements dans la rotule, à une mauvaise mécanique ou à des chaussures inadéquates, ce qui provoque une douleur. Lorsque vient le temps de régler ce problème à la maison, le meilleur endroit pour commencer est le programme abordable PhysiReady Fasciitis Plantar.

     

     


     

    Mitchell Starkman is a Toronto-based Physiotherapist with a passion for sports, orthopedics, and human movement. Mitchell’s goal is to understand how the site of pain is impacted by the entire body– rather than pinpointing a specific disturbance. He is also the founder of www.TheMovementCentre.ca – a website which provides people the tools they need to self-manage, treat and prevent their injuries.

Leave a Reply

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.