Nous sommes l’hiver

Share

par John Stanton

La course hivernale met le caractère à l’épreuve et les hivers canadiens offrent d’innombrables occasions de développer son caractère. Rien de tel que de courir un matin d’hiver sous un ciel bleu éclatant ou de sortir le soir alors que de délicats flocons de neige flottent doucement autour de vous. Pour toute la beauté qu’elle peut nous offrir, la course et la marche en hiver peuvent également présenter quelques défis pratiques. Voici mes meilleurs conseils pour la course en hiver.

Kris Acker

Portez les vêtements appropriés. Investissez dans un couvre-chef chaud pour votre tête, des mitaines ou des gants appropriés pour vos mains et un protège-cou pour votre visage. Sur la partie supérieure de votre corps, je recommande un système à trois couches avec une couche de base qui évacue l’humidité (pour vous garder au sec), une couche thermique en polaire (pour vous isoler du froid) et une carapace extérieure imperméable (pour vous protéger du vent, de la pluie ou de la neige).

L’intensité doit être ajustée sur les pistes d’hiver. Réchauffez-vous lentement pour que votre corps puisse s’adapter aux conditions climatiques. Commencez vos courses à un rythme confortable. Si vous augmentez progressivement votre vitesse, elle devrait quand même être plus lente que votre rythme d’entraînement normal. Programmez des entraînements de vitesse sur une piste intérieure.

Ne partez jamais sans une préparation hivernale. Soyez proactif en vérifiant les prévisions météo et les lectures du refroidissement éolien. Partagez avec quelqu’un l’itinéraire que vous allez emprunter et apportez votre téléphone avec vous pour des raisons de sécurité. Lorsque vous courez seul, courez en boucle au cas où vous auriez besoin de raccourcir la course et de revenir en arrière.

La traction est une priorité absolue sur les surfaces enneigées et verglacées. Pour une meilleure adhérence, appliquez des aides à la traction, telles que le Yaktrax, sur la semelle de vos chaussures. Réduisez votre foulée pour améliorer votre équilibre et évitez les changements de direction rapides. Après vos premières courses sur la neige ou la glace, il est possible que vous ressentiez une légère douleur aux jambes, car vos muscles de soutien travaillent plus fort pour maintenir le contrôle.

Une motivation supplémentaire peut être nécessaire pour sortir quand c’est sombre ou qu’il fait froid. Pour que votre routine de course soit solide pendant les mois d’hiver, inscrivez-vous à un programme d’entraînement ou prenez part à une sortie gratuite avec le Club de course de la boutique du Coin des Coureurs la plus proche de chez vous. La sécurité croît avec le nombre et vous profiterez de l’énergie positive du groupe.

Un vêtement réfléchissant est un incontournable pour être vu dans des conditions de faible luminosité. Recherchez des vêtements avec des éléments réfléchissants importants, généralement sous forme de bandes, de ruban adhésif ou de logos. Vous pouvez également endosser une veste réfléchissante ou des accessoires qui s’illuminent. Courez face à la circulation et sachez que les automobilistes peuvent avoir du mal à vous voir derrière des bancs de neige.

 


John Stanton est le président et le fondateur du Coin des Coureurs. Il est l’auteur de 10 livres sur la course à pied, la marche et le conditionnement physique familial.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.