Le guide ultime de la douleur au genou pour les coureurs : pour que vous puissiez plus vite et sur de plus longues distances

Share

par Mitchell Starkman

D’accord ! Il est temps de parler du genou et plus particulièrement de la douleur au genou. En ce qui concerne la douleur au genou, le syndrome de la douleur fémoro-patellaire est de loin l’un des problèmes de genou les plus courants chez les coureursdiagnostiqués par les prestataires de soins de santé. Cette condition peut porter d’autres noms tels que Syndrome de douleur antérieure au genou et Syndrome de la bande iliotibiale (ou syndrome de la bande IT). Donc, pour simplifier les choses, nous allons faire référence à toutes ces conditions dans notre Guide ultime comme étant simplement le syndrome de la douleur fémoro-patellaire.

L’objectif ici est de vous enseigner les éléments de base du syndrome de la douleur fémoro-patellaire afin que vous puissiez aborder le monde, une étape à la fois !

Lorsque je dis à un patient qu’il est atteint du syndrome douloureux fémoro-patellaire, ils réagissent généralement en posant les trois mêmes questions générales :

• Comment… comment ça s’appelle encore ? Oui, ça. Qu’est-ce que le syndrome douloureux fémoro-patellaire ?

• Pourquoi est-ce que j’ai cette condition ? Comment est-ce arrivé ?

• Comment puis-je aller mieux ? Que dois-je faire ?

Qu’est-ce que le syndrome douloureux fémoro-patellaire ?

Commençons par définir le syndrome de la douleur fémoro-patellaire.

À sa source, le syndrome douloureux fémoro-patellaire est un problème de friction. Décomposons le diagnostic, le nom lui-même, pour mieux le comprendre.

« Patello » se réfère à l’os appelé la patella. Vous le reconnaîtrez probablement sous son nom plus courant — la rotule. Le terme « fémoral » fait référence à l’os long situé à la partie supérieure de votre cuisse et qui s’appelle fémur.

« Douleur » fait simplement référence à la raison pour laquelle vous avez consulté votre physiothérapeute et le pourquoi ce blogue existe.

Le « syndrome » fait référence au fait qu’il s’agit d’un problème avec ces deux os et de la douleur qu’ils vous causent.

Ce qui nous amène à notre prochaine question.

Pourquoi ai-je le syndrome douloureux fémoro-patellaire ?

Que c’est-il passé ? Qu’est-ce que j’ai fait ? Pourquoi moi ?!

Il n’y a pas de réponse courte et simple ici, mais il y a des réponses, et ces réponses commencent par le genou. Mais vous le saviez déjà…

Lorsque vous pliez et redressez vos genoux pendant la journée, comme courir, monter des escaliers ou même marcher, votre rotule glisse de haut en bas le long du fémur suivant deux rainures distinctes.

Le problème survient lorsque la rotule ne suit pas ces rainures aussi doucement qu’elle le devrait.

Pensez à essayer de conduire votre voiture tout droit alors que vos roues sont légèrement inclinées. Vous n’allez pas arriver où vous voulez aller aussi rapidement et aussi efficacement que vous le souhaiteriez. Vous pouvez vous attendre à avoir des problèmes avec vos pneus et votre alignement, car les choses commenceront à créer des frictions indésirables.

C’est ce qui se produit lorsque votre rotule ne suit pas correctement. Cela crée des frictions supplémentaires le long de la rotule et vous cause des douleurs !

Mais pourquoi ma rotule ne suit pas correctement ?

Cela peut être causé par un certain nombre de facteurs. Cependant, la raison la plus courante est que votre genou se retourne vers l’intérieur et la ligne médiane. Lorsque le genou se tourne vers la ligne médiane, le fémur tourne également vers l’intérieur. Cela change la façon dont la rotule suit son sillon et finit par causer des problèmes.

Pourquoi mon genou se retourne vers l’intérieur ?

Il peut y avoir de nombreuses raisons à cela. Par exemple : • Une cheville raide peut forcer le genou à tomber vers l’intérieur.• La faiblesse des muscles de la hanche peut entraîner un contrôle insuffisant du genou et de l’ensemble du membre inférieur.• Une contraction des muscles qui entourent la rotule, telle que les quadriceps et la bandelette de Maissiat, peut provoquer un glissement du genou vers l’intérieur.

Comment puis-je le guérir ou l’améliorer ?

Comme il existe de nombreuses causes sous-jacentes potentielles, le premier défi consiste à déterminer quoi faire en premier. Comme pour tout problème médical, la première chose à faire est de consulter un professionnel de la santé en qui vous avez confiance, tel que votre médecin de famille, pour obtenir un diagnostic correct de votre condition. Une fois que le problème est diagnostiqué, vous pouvez déterminer la marche à suivre pour le résoudre. Cela signifie que vous devez déterminer quels exercices sont les meilleurs pour vous et votre condition. Pour ce faire, vous pouvez vous rendre dans une clinique pour consulter un physiothérapeute, un spécialiste en réadaptation ou, avec un bon diagnostic, vous pouvez utiliser un outil en ligne tel que PhysioReady pour traiter la blessure et amorcer le processus de guérison. En attendant, pour débuter, nous avons inclus des exercices de base pour vous aider à résoudre les problèmes sous-jacents, quels qu’ils soient !

 

1) Compression du mollet

C’est un moyen extraordinaire d’obtenir plus de mouvement et de mobilité dans les mollets et les chevilles. Cela n’est peut-être pas évident, mais un meilleur mouvement de la cheville signifie un genou beaucoup plus heureux et en meilleure santé !

     

 

2) Compression des quadriceps

S’attaquer à la tension à l’avant des quadriceps peut faire des merveilles pour ce qui presse sur votre rotule. Prenez un rouleau en mousse et mettez-vous au travail avec l’exercice présenté ici.

     

 

Élever la jambe en position couchée sur le côté

La force du fessier est EXTRÊMEMENT importante ici. Maintenant, ces deux exercices de musculation ne portent pas de charge corporelle. Pourquoi ? Parce que nous voulons éviter de mettre le poids sur la rotule le plus possible tout en renforçant les points faibles. Une fois que votre force s’est améliorée, nous pouvons reprendre des activités telles que des flexions de genou et des fentes !

     

 

Qui dois-je consulter pour traiter mon syndrome de douleur fémoro-patellaire ?

Une grande variété de fournisseurs de soins de santé peuvent vous aider à traiter ce problème. Si possible, voir un médecin en médecine sportive. C’est un excellent endroit pour obtenir un diagnostic précis et, pour la plupart d’entre vous, cela sera couvert. Une fois que vous avez établi un diagnostic plus précis, vous pouvez vous inscrire au programme PhysioReady et amorcer votre route vers la guérison !

Pour ceux d’entre vous qui ont une couverture d’assurance maladie privée suffisante ou qui préfèrent une approche plus pratique, trouvez immédiatement un physiothérapeute agréé ou un spécialiste en orthopédie pour vous faire évaluer et débuter !

Conclusion

Le syndrome douloureux fémoro-patellaire survient lorsqu’il y a des frottements dans la rotule et que cela commence à causer de la douleur. Cela peut être dû à plusieurs facteurs, mais en fin de compte, ils sont tous identiques : votre genou tombe et provoque une douleur au genou. Lorsqu’il est temps de s’attaquer à ce problème chez soi, le meilleur endroit pour commencer est le programme abordable PhysioReady Patellofemoral.

 


 

Mitchell Starkman est un physiothérapeute résidant à Toronto et qui se passionne pour le sport, l’orthopédie et le mouvement humain. L’objectif de Mitchell est de comprendre comment le corps tout entier a un impact sur la douleur — plutôt que de localiser une perturbation précise. Il est également le fondateur de www.TheMovementCentre.ca — un site Web qui fournit aux personnes les outils dont elles ont besoin pour gérer elles-mêmes, traiter et prévenir leurs blessures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.