Pourquoi les coureurs ressentent des rages alimentaires sucrés et salés ?

Share

par Tara Postnikoff

Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi vous avez des « rages de nourriture », comme par exemple, un besoin incontrôlable de café ? Les rages d’aliments proviennent de plusieurs aspects physiques, spirituels, émotionnels et mentaux. Typiquement, cette rage est une réponse émotionnelle, et il vaut mieux ne pas apaiser ces envies trop souvent.

Il existe aussi des fringales qui proviennent de stress, de la fatigue émotive ou de l’ennuie. Lorsqu’on est fatigué, on veut souvent un remontant contenant de la caféine ou de sucre. Finalement, parfois nos fringales essaient de nous signaler que notre corps a besoin d’un certain nutriment, ou simplement plus de calories.

Avant de céder à vos envies, c’est important d’identifier d’où ils proviennent. Avez-vous vraiment faim ? ou bien est-ce autre chose? Il faut premièrement écouter les fringales qui vous disent que quelque chose manque de votre alimentation.

Pour les coureurs qui ont intensifié leurs programmes d’entraînement et qui observent une perte de poids, un manque d’énergie ou un mauvais sommeil, la fringale pourrait être un signe qu’ils doivent augmenter leurs calories ou changer le type de nourriture qu’ils consomment. Vous devez toujours surveiller votre consommation d’eau, car la faim et parfois un signal de la soif. À mesure que votre forme physique s’améliore, votre volume sanguin et votre masse musculaire augmentent, ce qui peut augmenter vos besoins d’eau.

Durant les jours de long kilométrage ou les jours de repos qui suivent, vos rages alimentaires pourraient peut-être s’intensifier. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela : vous auriez pu créer un déficit de calories, ou peut-être votre corps anticipe un plus grand volume de nourriture par habitude.

Faire l’analyse de la valeur nutritionnelle de vos aliments est souvent le meilleur point de départ. Vous devez vous assurer de consommer la bonne quantité de calories, ainsi que le bon nombre de glucides, protéines et grasses.

Assurez-vous de manger le bon type d’aliments aussi, parce que, quand vous mangez un régime complet et équilibré, votre corps sera moins susceptible de vous envoyer des signaux confus que vous pourriez mal interpréter. Les aliments et liquides que vous consommez fourniront à votre corps les nutriments dont il a besoin. En revanche, si vous mangez un pourcentage élevé d’aliments transformés, ces aliments peuvent ne pas contenir tous les micronutriments dont vous avez besoin. Au lieu de deviner ce qui ne va pas chez vous, registrez votre apport alimentaire pendant une semaine et demander à un nutritionniste du sport ou diététiste professionnel de consulter votre relevé.

Si vous êtes diligent à maintenir de bonnes habitudes alimentaires, vous n’aurez pas à vous soucier des biscuits que vous avez mangé il y a quelques jours. Ici et là, prenez le temps de savourer une petite gâterie sans vous sentir coupable.

 


Tara est une conseillère en nutrition diplômée, entraîneuse certifiée et un coach de course/triathlon à Toronto. Elle est aussi la fondatrice du programme Healthy Eating Active Living. Tara est une coureuse passionnée et triathlète, ainsi qu’un orateur régulier à de nombreux programmes d’entrainement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.