Objectifs liés aux résultats et aux processus

Share

Par Nick Larade

Atteindre un objectif est souvent difficile. Au début, nous commençons avec les meilleures intentions et nous sommes déterminés à atteindre notre objectif, que ce soit apprendre à courir, terminer un marathon ou d’autre chose. Il y a des moments où on perd le feu, la passion qu’on avait au début et ensuite ne parvienne pas à atteindre nos objectifs. Autres périodes, nous démarrons un programme d’entraînement ou une activité sans avoir aucun objectif spécifique, et nous faisons encore mieux que nous pourrions avoir jamais espéré.

Qu’est ce qui sépare le succès de l’échec lorsqu’il s’agit de nos objectifs de course ?

Ne pas atteindre un objectif de course pourrait être aussi simple que ne pas tirer pleinement profit de l’objectif en question. Il existe de nombreux types d’objectifs, et on doit toujours choisir le meilleur objectif pour nous si on veut réussir. Cet article discutera des deux types d’objectifs – les résultats et les processus. Le coureur qui veut terminer un marathon ou atteindre un but en temps est axé sur les résultats. Le coureur qui essaie d’écourter leurs foulées pendant un entraînement ou de ne pas regarder à leurs pieds lorsqu’ils courent est axé sur les processus, ou la tâche à accomplir.

Tel que susmentionné, les objectifs axés sur les résultats sont fantastiques pour bien démarrer un entraînement, mais ils ne constituent pas une motivation suffisante pour finir un entraînement long et difficile. Après tout, c’est difficile d’être motivé par une course plus longue si une distance plus courte vous donne des ennuis. Au même temps, les objectifs du processus pourront vous aider à vous concentrer sur vos objectifs courants, mais ils ne peuvent pas vous pousser au prochain niveau. Idéalement, nous voulons faire des objectifs dans les deux catégories qui répondent à toutes nos besoins.

Fixer des objectifs de résultat n’est pas difficile, mais c’est important de choisir un objectif de résultat d’un niveau de difficulté approprié. Plusieurs coureurs deviennent frustrés (ou finissent par se blesser) lorsqu’ils ne sont pas en mesure d’atteindre des objectifs trop ambitieux. Un objectif de résultat doit être assez difficile que vous constatez un progrès continu, mais pas si difficile que vous perdrez votre intérêt. Trouver un équilibre peut s’avérer délicate et requiert une intuition profonde de nos propres limites.

Avant de vous engager envers un objectif important, prenez le temps de réévaluer votre histoire de course personnelle. Maintenir un journal d’entraînement est une excellente idée car il vous aidera à identifier vos tendances antérieures en matière de blessures. N’oubliez pas de consulter votre calendrier pour s’assurer que vous n’oubliez pas vos engagements. Finalement, parler aux coureurs aguerris pour obtenir leur avis.

N’ayez pas peur de vous poser des objectifs difficiles, car la peur pourrait facilement vous retenir. Vous êtes plus compétant que vous le pensez, même si vous tombez ou trébuchez durant vos entraînements. Écoutez votre corps et revoyez vos objectifs si nécessaire.

Même si vous avez un objectif de résultats qui est parfaitement équilibré, il y aura toujours des jours (peut-être même des semaines) ou vous ne serez pas capable de trouver la motivation nécessaire pour finir un entrainement ou courir la distance minimale exigée. C’est à ce moment que les objectifs de processus entrent en scène pour régler nos problèmes plus petits tels qu’un manque de motivation ou une grande colline.

Si vous commencez à éprouver des difficultés, commencez à chercher des moyens pour régler la situation. Si vous faites un entrainement en colline, dire que vous n’aimez pas les collines ne fera rien pour rendre la situation plus facile. Pensez plutôt à des solutions qui pourront vous aider à surmonter vos difficultés – trouvez un partenaire de course ou parlez à vous-même de façon positive durant vos entraînements en colline, etc.

À court terme, ces corrections peuvent préserver votre motivation et vous faire sentir mieux. Par exemple, si vous avez manqué quelques sessions d’entraînement, penser uniquement à votre objectif final pourrait même aggraver votre état. Ainsi, votre objectif de résultat vous inspirera de faire de votre rêve une réalité tandis que votre objectif de processus vous fera bouger et pavera votre voie à ce rêve.

Nicholas Larade est titulaire d’un MS en exercice et en sciences du sport avec une concentration en la psychologie du sport. Il est le gérant du Coin des Coureurs à Fredericton.