Comment conserver votre énergie avant une course sans vous perdre la tête

Share

Si vous vous préparez pour un marathon ou semi-marathon de printemps, la semaine avant l’événement peut être folle et un peu confuse par moments. Vous avez beaucoup entraîné, mais à l’approche du grand jour de la course, on vous demande de ne pas courir trop souvent. Cette démarche est une stratégie de diminution graduelle, et elle est conçue pour vous aider à conserver votre énergie et vous mettre sur la voie du succès le jour de la course.

Kris Acker

Ne vous inquiétez pas, cette approche ne nuira pas à vos niveaux de condition physique et n’annulera pas vos semaines d’entraînement vigoureux. En fait, Il est généralement reconnu qu’il prend environ 2 semaines pour tout effort d’entraînement de se traduire en effet positif sur votre performance. Cela signifie qu’il ne sert à rien de se pousser au surentraînement durant la semaine avant le grand événement, qui pourrait même nuire à vos chances de succès.

Votre dernier entraînement majeur devrait avoir lieu durant le samedi précédant votre course. Pendant cet entraînement, vous devriez vous assurer de rester dans les limites de votre cadence cible. Dès lundi, vous commencerez à réduire votre kilométrage comme partie de la phase de diminution graduelle. Vous ne devriez donc faire que des entraînements légers et prendre tout le repos nécessaire pour conserver votre énergie.

Certaines personnes se sentent agités durant cette période – ceci est tout à fait normal. Au meilleur de vos capacités, essayer de vous réjouir du fait que vous pouvez utiliser ce temps pour vous détendre et faire autres choses.

Ce ralentissement progressif de kilométrage permet à votre corps de disperser la fatigue résiduelle qui a été transférée d’un entraînement à l’autre. À l’arrivée du jour de la course, vos jambes auront un peu d’énergie supplémentaire pour assurer une performance optimale.

Durant la semaine précédant la course, vous devez vous concentrer sur votre nutrition. Restez hydraté, mangez de glucides complexes et limitez la quantité de gras dans votre régime. Il conviendra également d’éviter de consommer des boissons alcoolisées car l’alcool est un diurétique et pourra vous faire perdre de l’eau. Choisissez de boire l’eau ou le vrai jus de fruit et prenez un verre après votre course !

Deux jours avant la course, essayez de dormir un peu plus. Ainsi, vous serez reposé, surtout si vous voyagez loin pour participer à un événement. C’est aussi une bonne idée de vous reposer en famille ou entre amis. Couchez-vous tôt et si possible, ne programmez une alarme pour le matin suivant.

Le jour avant le course, optimisez votre hydratation en apportant une bouteille d’eau partout avec vous. L’utilisation fréquente des toilettes est un signe positif que vous êtes bien hydraté. Essayez de voire 6oz (170ml) d’eau chaque heure. Si vous buvez assez d’eau, votre urine devrait être presque transparente.

Ce jour-là, il est possible que vous ramassiez votre trousse de course ou visitiez l’expo de votre événement. C’est une période excitante, mais épuisante au même temps. Retournez à la maison ou à votre chambre d’hôtel pour organiser votre équipement pour la course. Dès que tout est prêt pour le prochain jour, il est temps de reposer vos jambes. Détendez-vous et restez en position horizontale autant que possible.

Distrayez-vous avec d’autres activités – lisez un livre, regardez un film ou écoutez de la musique. Si vous commencez à vous sentir nerveux, faites des exercices de visualisation pour calmer votre esprit. Visualisez la ligne de départ et imaginez-vous courir et avancer. Imaginer ce à quoi cela ressemblerait de recevoir votre médaille de finissant.

La nuit avant la course, vous allez peut-être vous réveiller à plusieurs reprises pendant la nuit pour aller au toilette grâce à vos efforts envers l’hydratation du jour précédant. N’ayez pas peur du manque de sommeil – c’est pourquoi vous avez fait l’effort de vous reposer la nuit la nuit précédente. Le jour de la course, amusez-vous et allez avec celui qui vienne à votre rencontre. Passons maintenant à l’action! Bonne chance !

 


John Stanton est le président et le fondateur du Coin des Coureurs. Il est l’auteur de 10 livres sur la course à pied, la marche et le conditionnement physique familial.