Revenir à la case départ

Share

par Simon Ong

Pour de nombreux coureurs, une nouvelle année signifie atteindre de nouveaux objectifs, qu’il s’agisse de commencer un nouveau programme de course ou de viser une nouvelle distance. Depuis que j’ai chaussé mes chaussures de course au Coin des Coureurs de Country Hills, je me suis toujours fixé des objectifs et travaillé très fort pour les concrétiser. La voie du succès n’est jamais facile et les revers sont nombreux. Les contretemps incluent une pause dans la course à pied pour des raisons de santé, une perte de motivation ou des blessures.

Au cours de mes sept années à pratiquer la course à pied, je peux répertorier toutes mes blessures, y compris le genou du coureur, la tendinite d’Achille, les attelles du tibia et les entorses de la cheville. Cela ne doit pas effrayer les nouveaux adeptes du sport de la course à pied. Courir peut entraîner des douleurs au début, car votre corps n’est pas habitué aux mouvements répétitifs. Des blessures peuvent également survenir lorsque le corps n’a pas le temps de s’adapter à la séance d’entraînement. Soit que vous vous entraînez trop intensément, que courez trop vite ou que vous ne vous reposez pas assez entre les courses. Si vous suivez un programme d’entraînement intelligent, tel que ceux disponibles dans votre boutique la plus proche, vous devriez minimiser les blessures.

Je suis actuellement confronté à ma pire blessure depuis mes débuts. Je m’étais fixé comme objectif de franchir la barrière des 80 minutes au demi-marathon. Pendant l’hiver, j’ai fait la plupart de mes entraînements à l’intérieur; cependant, je cours parfois à l’extérieur quand il ne fait pas très froid. Un week-end de janvier, j’ai décidé de compléter mon long parcours à l’extérieur, mais j’ai glissé sur la glace et me suis frappé la tête. J’ai perdu conscience pendant une courte période.

Heureusement, quelqu’un a appelé à l’aide et j’ai été conduit à l’hôpital en ambulance. La mauvaise nouvelle est que je dois cesser de courir temporairement, car j’ai subi une commotion cérébrale. La bonne nouvelle est que je n’ai pas de fracture et que je n’ai subi aucune blessure aux jambes.

Si vous êtes blessé et que vous lisez cet article, je comprends votre frustration de ne pas être en mesure de courir et de vous préparer pour la course que vous avez inscrite et d’atteindre votre objectif. Vous vous demandez peut-être : « Vais-je pouvoir courir à nouveau? » Cela peut sembler excessivement dramatique, mais si vous avez trimé très dur tous les jours, il peut être déchirant que ça ne soit plus à votre portée. Il peut être difficile de voir votre niveau de condition physique durement gagné en déclin. Je vis cela moi-même en ce moment, car je ne suis pas capable de m’entraîner ou de courir comme avant. Les maux de tête et les vertiges qui ont suivi la commotion m’ont empêché de lacer mes chaussures. Après deux semaines d’absence d’entraînement, j’ai remarqué un gain de poids et une perte de forme physique.

De tels revers sont censés nous rendre plus forts. Prenez votre temps pour accepter la déception, mais ne perdez jamais espoir. Je suis venu avec un mantra que je répète chaque matin : « Je suis fort et je suis sur le chemin du retour pour courir plus vite que jamais. » On dit qu’un état d’esprit positif peut faire des merveilles pour le rétablissement du coureur blessé. Toutes les blessures nécessitent un certain temps de récupération, utilisez donc ce temps pour faire des choses qui vous font sourire. Je vais encourager mes amis coureurs et partager un repas après l’entraînement avec eux, ou peut-être faire du bénévolat lors d’une course locale. Si, comme moi, vous faites face à une blessure, je vous souhaite un prompt rétablissement.

 



Simon s’entraîne au Coin des Coureurs de Country Hills à Calgary.
Son événement de rêve, il serait accompagné pour suivre son rythme de parcours par Eliud Kipchoge, détenteur du World Marathon Record, sur un parcours semé de musique de gospel en direct et de stations de pizza tous les 10 km. En plus de la course à pied, il aime la course de bateaux-dragons, la randonnée, le badminton et le hockey en salle. Il est infirmier de profession et poursuit actuellement des études de maîtrise en santé publique, espérant ainsi pouvoir aider d’autres personnes dans leur parcours en quête de bien-être.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.