D’obèse à en forme — ah, un instant, je suis les deux!

Share

par Marcella Messina

Courir est un cheminement personnel. Le mien a été long. La plupart du temps, cela a été lent et parfois très frustrant.

Depuis que j’ai joint le monde de la course à pied en juillet 2016, j’ai compris que la course à pied représentait deux choses importantes pour moi : liberté et récompense. Cela me libère des contraintes sociales sur ce que devraient être mes capacités, à cause de ma taille. C’est gratifiant parce que je connais mes capacités dans mon for intérieur sans avoir besoin de confirmation des autres.

En tant que coureur de forte taille, j’ai eu une myriade de pensées. Par exemple, j’ai cru que la course à pied n’était réservée qu’à mes homologues plus minces et plus en forme ou que je ne pouvais commencer à courir que si j’atteignais un certain poids. J’ai souscrit à des formes de pensée conventionnelles selon lesquels je ne pouvais pas être un coureur étant aussi lente ou si corpulente. Nous avons tous ouï-dire ou peut-être même dit ces choses à haute voix. Mon sentiment de peur m’a retenu. Le mouvement Positivité du corps et santé à chaque taille (HAES) m’a aidé à surmonter ces peurs.

À l’été 2016, j’ai décidé de mettre de côté ces pensées et de m’engager à compléter un demi-marathon. Je voulais le terminer avant d’avoir 30 ans à la fin de 2017. Je ne voulais pas attendre qu’un chiffre arbitraire arrive pour commencer à atteindre mes objectifs et à atteindre mon potentiel. Je devais me prouver, et ce faisant, j’ai réussi à prouver aux autres qu’un coureur de taille plus existe bel et bien. Nous ne sommes pas des licornes. Nous pouvons couvrir les mêmes distances. Parfois nous sommes plus lents mais pas toujours!

Je dois mon succès en partie au fait que je travaille au Coin des Coureurs depuis mai 2011 et ç’a été une motivation énorme d’évoluer au sein de la communauté des coureurs, de rencontrer de nouvelles personnes et de prendre connaissance de toutes ces courses amusantes qui se déroulent partout au pays et dans le monde. Cela m’a donné envie de vraiment faire partie de cette communauté au lieu de travailler simplement à la boutique de façon marginale. Un ami et moi avons alors rejoint le programme d’entraînement Apprendre à courir du Coin des Coureurs.

J’ai démarré aussi lentement que les autres coureurs, en partant de l’intervalle initial « courir une minute, marcher deux minutes » jusqu’à 10 et 1 seconde (courir pendant 10 minutes, marcher pendant une minute). Je me suis rendu compte qu’en tant que coureur de taille plus, je devais faire quelques ajustements. Je devais protéger mes genoux et mes chevilles et m’assurer d’avoir des chaussures de soutien appropriées. Mes jambes allaient supporter un impact de poids plus important à chaque foulée, et par rapport à celles qui pèsent moins, je devais être bien préparée.

J’ai terminé ma course de remise de diplômes du 5 km cet automne-là. Je suis ensuite passé à ma première course de 10 km et à ma première course de 10 milles, toutes avec d’autres courses amusantes de 5 km et une deuxième course de 10 km également. Et enfin, la grande course : mon premier demi-marathon! Je l’ai terminé le 12 novembre 2017 à Las Vegas (avec plus d’un mois d’avance sur mon 30e anniversaire).

Au-delà de la force physique nécessaire pour courir (grâce à l’entraînement et au travail acharné), j’ai maintenant une force intérieure qui me permet de continuer. Les jours où je suis très lente, ou que j’ai beaucoup de douleurs, ou que je suis la dernière coureuse durant la course, il faut une force mentale et une force considérables pour continuer. J’ai appris que parcourir une distance, peu importe le rythme, reste un exploit dont on peut être fier. Je ne peux pas et ne veux plus regarder mon temps et être déçu de moi-même. Je vais prendre toutes les distances avec enthousiasme et mettre tout en œuvre pour y arriver. Je suis une demi-marathonienne. Plus important encore, je suis un coureur.

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.